Jeudi 22
Le système portuaire de Narbonne antique
Michel Christol, Université de Paris-I
› 11:30 - 11:45 (15min)
› Salle Sud de France
19/20 Quai d'Alsace à Narbonne : artisanat et commerce en bordure du Canal de la Robine
Julien Ollivier  1@  
1 : Hadès - Bureau d'investigations archéologiques  (Hadès)
HADES
Hadès - Bureau d'investigations archéologiques 9, rue Vidailhan 31130 BALMA -  France

En 2008, la construction de logements avec parking souterrain a motivé une fouille archéologique préventive sur une parcelle située aux 19/20 Quai d'Alsace à Narbonne, en partie ouest de la ville antique.

Les plus anciennes traces d'occupation remontent à l'époque augustéenne et concernent pour l'essentiel les premiers niveaux de voirie de deux axes orientés nord-sud, distants de 35 m. Ils déterminent deux îlots qui ne semblent pas être bâtis avant le milieu du Ier siècle.

À l'ouest, une vaste construction s'étend sur plus de 40 m de long. Elle est composée d'au moins cinq pièces accolées, aux dimensions identiques, et s'ouvre sur l'axe de circulation oriental par l'intermédiaire d'un portique. À l'arrière, seule une succession de bases maçonnées a pu être identifiée. Malgré l'important arasement des vestiges, la configuration générale des édifices invite à restituer un entrepôt flanqué de boutiques. Cette hypothèse pourrait être renforcée par la localisation du site, le long du parcours urbain de l'Atax, aujourd'hui matérialisé par le Canal de la Robine. Si son tracé n'a pas été directement observé lors de la fouille, les niveaux de débordement scellant la séquence antique attestent sa présence à proximité.

L'îlot est traversé par un collecteur qui recueille les eaux de diverses canalisations, elles-mêmes reliées à des bassins dont elles assurent l'évacuation. Trois d'entre eux ont été identifiés dans l'îlot oriental. Ils s'intègrent dans des constructions au plan mal déterminé mais trahissent la vocation artisanale de la zone.

L'organisation du quartier est totalement modifiée lors de la seconde moitié du IIe siècle. Les édifices sont abandonnés et de nouvelles constructions apparaissent, sans qu'il soit possible de déterminer précisément leur fonction.

Les vestiges découverts en 2008 indiquent que le secteur du Quai d'Alsace était au moins en partie spécialisé dans des activités professionnelles au cours des Ier-IIe siècles. Par ailleurs, la présence de probables entrepôts est peut-être un indice pour la localisation du port urbain de Narbonne.



  • Vidéo
Personnes connectées : 1